L'OSTÉOPATHIE

L'ostéopathie
L’ostéopathie est une méthode de traitement  basée sur l’anatomie et la fonction de la structure du corps humain. Le praticien mobilise manuellement les différents systèmes du corps humain et utilise des techniques douce de relâchement pour soulager la tension, le déséquilibre et la douleur. Par exemple, il traite maux de dos, entorses, stress, douleurs du cycle menstruel et même les migraines.
 
Les ostéopathes accepte différents types de patients:
  • nourrissons
  • enfants
  • athlètes
  • femmes enceintes
  • personnes âgées.

MIEUX COMPRENDRE L'OSTÉOPATHIE

Ostéopathie Andrew Taylor Still ( 1828-1917) fonde l’ostéopathie  en 1874. Face à l’inefficacité de la médecine de l’époque, Still s’attache à élaborer un modèle thérapeutique plus performant. Il s’inspire de l’allopathie ou homéopathie pour nommé son système Ostéopathie.

Tout corps vivant est une unité : chaque partie vit pour et par l’ensemble

  • Dans le vivant, structure et fonction sont étroitement connectés.
  • Une première manifestation de la vie est le mouvement
  • La libre circulation des fluides au seins d’un système vivant est capitale pour la santé
  • Le corps humain produit les substances nécessaire à son fonctionnement
  • Tout système vivant a le pouvoir de  surmonter la maladie
  • Les lois de cause à effet.

Le mouvement respiratoire tissulaire et la qualité de vie tissulaire.

Le mouvement respiratoire tissulaire ( MRT) permet de déterminer si la zone sur laquelle l’ostéopathe pose ses mains possède une bonne qualité de vie ou non. Toutes les années de formation et de pratique les aident à percevoir ce mouvement indétectable à l’œil nu ou à une main non exercé.  Pourtant ce mouvement parcourt chacun de nos tissus, organes, os, articulation ou muscle…   C’est comme un ballon de baudruche qui se gonfle et se dégonfle.

Le MTR et la circulation du sang dans les tissus sont liés. En effet,la vasodilatation et la vasoconstriction sont permanentes à l’intérieur des artères. Si une zone est en restriction de mobilité, l’afflux sanguin dans cette zone et moins bon et le mouvement de moins bonne qualité. Elle devient alors douloureuse et entraîne une perte de mobilité.

L'ostéopathie et les techniques avec et sans craquements

Cette approche est une vision plus ancienne de notre métier. Elles se réalisent dans certains cas précis ( un blocage du dos par exemple) pour faire céder un spasme musculaire. Cette pratique apporte un soulagement ponctuel certain mais qui ne se maintient pas dans le temps. Certaines techniques sont impossibles sur des zones précises, comme les os du crâne par exemple.Elles sont interdites chez le bébé et l’enfant tant que la croissance n’est pas terminée.

Les ostéopathes actuels sont de plus en plus formés aux manipulations douces, qui ne font pas craquer et qui relancent la circulation sanguine. Elles sont non violente, antalgiques et efficaces pour lever rapidement les tensions ou blocage.Leurs bienfaits sont peu-être moins immédiatement ressentis mais elle se maintiennent dans le temps. Elles sont autorisées à tout âge.

Ostéopathe exclusif, kinésithérapeute et chiropraticien.

Un ostéopathe dit “exclusif” ne pratique, comme son nom l’indique, que l’ostéopathie. Il est donc très performant dans son domaine.Il dispose d’un bagage théorique et pratique très poussé, exerçant uniquement avec sa main. Cependant, il ne pose pas de diagnostic, ne délivre pas des médicaments ( médecin),ne fait pas de la rééducation ( kiné). Le praticien  travaille donc en équipe avec les médecins et les kinésithérapeutes afin de permettre une prise en charge pluridisciplinaire. 

Le kiné fait de la rééducation en utilisant différents outils : massages manuels, renforcement musculaire, utilisation des appareils. Il fait des étirements, de la re-musculation, du travail cardio de réentrainement à l’effort.

La chiropractie s’intéresse surtout au système nerveux tandis que l’ostéopathie axe principalement son travail sur l’afflux sanguin qui détermine le mouvement respiratoire tissulaire. Le chiropraticien se focalise avant tout sur la colonne vertébrale.

Les manipulations sont précises et ne ciblent qu’une zone restreinte.  A l’inverse, l’ostéopathe travaille sur le corps dans son ensemble et concentre ses efforts non seulement sur la colonne mais sur les articulations, muscles, ligaments et le crâne.

La cryothérapie et l'ostéopathie

La cryothérapie est un nouveau mode de traitement en France. Elle consiste a soumettre le corps à un froid extrême ( -140°), pendant 3 minutes. Ses bénéfices anti-inflammatoires, antalgiques et immunostimulants sont prouvés. Tout comme l’ostéopathie cette thérapie relance l’afflux sanguin de façon beaucoup plus intense. En effet, elle provoque une forte vasoconstriction suivie d’une vasodilatation. Cela déclenche une sécrétion d’hormones.

La formation d'ostéopathie

Aujourd’hui, le cursus des ostéopathe est codifié et tend vers une homogénéisation d’une école à une autre dans toute la France. Le diplôme est reconnu par l’état. Il a été validée par le ministère de la Santé.  Les mutuelle rembourse une partie des soins. Le métier d’ostéopathe n’est pas conventionée e ne dispose pas ‘un ordre qui réglemente la profession. Le prix des séances et leur durée sont libre.

 

Le cursus dure au minimum 5 ans avec un enseignement théorique et pratique au nombre d’heures identiques d’une école à une autre.Il comporte des cours de biologie, biochimie, anatomie, physiologie, sémiologie ( étude maladies), psychologie, pharmacologie…

Le futur praticien est formé à la lecture des examens radiologiques. Une partie de sa formation s’effectue en clinique affiliée à l’école où il est amené à traiter un nombre précis de patients. Ainsi, avant même d’être diplomé, le futur ostéopathe dispose de plus d’un millieu d’heures de pratique au cours de laquelle il exerce ses mains afin d’affiner son traitement.

L'ostéopathe, au carrefour du parcours de soins.

L’ostéopathie constitue une nouvelle vision de la santé et du soin. Elle responsabilise beaucoup plus le patient qui  pense de façon préventive et n’attend plus tout du médicament ” miracle”. Les malades d’aujourd’hui veulent une alternative, même si pour certaines pathologie les médicaments restent indispensable. Dans de nombreux troubles l’ostéopathie offre cette solution et fait partie d’une nouvelle façon d’envisager la santé.

Cette approche est complémentaire avec :

  • médiation en pleine conscience
  • réflexologie
  • médecine chinoise
  • homéopathie…

Toutes ces approches, dont l’ostéopathie en fait partie, aident le corps à mobiliser ses capacités d’autoguérison en activant le système immunitaire surtout lorsque le suivi est régulier. 

Iraudo Marine

Ostéopathe D.O luNEL